Il ya 300 000 ans, des hominidés occupaient les bords du lot

 

De nombreux outils de taille ont été découverts sur la commune de Duravel à même le sol, souvent dans les sillons de labours.

Les prospections effectuées en octobre 1982 ont apporté :

Aux lieux dit La rive, La Gineste, Le Cuq, de l'outillage de taille datant du Néolithique

Aux lieux dit La Taillade, St Avit, de l'outillage de taille du Paléolithique ancien.

Les prospections effectuées en mai 1984 au lieu dit Gipoulou, ont ramené de l'outillage de taille datant du Paléolithique ancien ( Acheuléen Supérieur )

Les prospections effectuées en juin 1984 sur les lieux dits La Butte et Mayne Nègre ont permis la découverte d'outillage de taille du Pléolithique Moyen ( Moustérien tradition Acheuléenne )

La plupart de ces vestiges sont entreposés au Musée de Cabrerets, d'autres sommeillent dans des collections privées.

La nature de ces trésors archéologiques n'est pas précisée, ce passé très ancien appelle à des recherches plus approfondies pour une meilleure connaissance de cette lointaine époque.

Puis vint l'âge du Bronze

 

Trois haches métalliques signalées à Duravel. Découvertes en surface dans les environs immédiats de la commune de Duravel. Elles font parties de la collection privée de Maitre L Coulonges décédé depuis.

La hache à talon ( fig. 5, n°1 ) a une taille moyenne ( 16,5 cm). Le talon est à peine plus court que la lame ( respectivement 8,6 et 7,9 cm ).Malgré un léger élargissement, le tranchant reste étroit ( 3,7 cm ). Cette hache ne possède ni anneau ni le moindre décor. Sur l'un de ses côtés, le moule a laissé une rainure longitudinale ; le côté opposé présente au contraire une côte en léger relief. Le sommet est en partie cassé mais il était vraisemblablement arrondi. La seule autre hache à talon connue dans le Lot ( gisement de Mareuil, commune du Roc ), également sans anneau, avait un tranchant proportionnellement plus évasé ( 3,4 cm sur 11,5 cm de longeur totale ), un talon rectiligne et une nervure médiane ainsi que, si le dessin de Castagné est fidèle, deux autres nervures, très légèrement divergentes, d'une longeur presque équivalente à celle de la nervure centrale, qui soulignaient les bords de la hache. La hache à talon de Duravel témoigne d'une influence des ateliers atlantiques et pourrait dater de la fin du bronze moyen.

La hache en bronze à douille dessin fig.5, n°2 , est du type armoricain classique. Elle a un tranchant droit, une silhouette « en coin », une douille à ouverture ovalaire presque rectangulaire, un anneau latéral partant de la base du bourrelet ; elle ne porte aucun décor. Cette hache appartiendrait au type de Dahouet ou type « sur -moyen » de la classification de J. Briard et daterait du Bronze final III ou du début du Hallstatt.

La hache n°3 de la fig.5 est une petite hache plate ( 7,6 cm de long sur 4cm de large au tranchant), en cuivre ou en bronze. Sur une face, elle porte une série de longues cupules ou larges traits irréguliers qui pourraient être autant de défauts de fabrication(?). Chacolithique final ou Bronze ancien.