Depuis que nous nous sommes vus, j'espère que tes ennuis s'estompent et que la santé te reste fidèle. J'ai des renseignements interessants sur la ville d'orgueil à mettre sur notre site. Il sont un complément à l'exposition de la vitrine communale.

En en-tête pourrais tu mettre ce petit texte.

 

" La ville d'Orgueil, oubliée de l'histoire"

 

 Au pied d'un château, tout un village ruiné, enfoui sous la végétation, subit sa lente disparition, victime de l'oubli.

Des vestiges sauvés miraculeusement sont exposés dans la vitrine communale de Duravel.

 

Visites sur rendez vous : tel 05 65 36 50 01

                                               mairie-duravel@wanadoo.fr

Quand le Lot était navigué… Une conférence à Duravel

Le CHVP (Comité pour l’histoire et la valorisation du Patrimoine de Duravel et les vallées Olt-Thèze) reçoit M. Philippe Delvit, historien et maître de conférences à l’Université de Toulouse 1, pour évoquer la florissante navigation sur le Lot aux XVIIe et XVIIIe siècles.
La conférence aura lieu dimanche 1er mars à 15h30, mairie de Duravel, salle du conseil.
Participation de 5 euros (2 euros pour les adhérents du CHVP).

À la fin du vingtième siècle, on éprouve quelque difficulté à croire et plus encore à comprendre, comment une rivière aussi difficile que le Lot a pu supporter un intense trafic de la fin du dix-septième siècle à la révolution.
Du Rouergue, de l’Auvergne, du Quercy, de l’Agenais descendaient vers Bordeaux, en partance pour les îles et l’Europe du Nord, quantités de produits variés. Les maîtres de bateaux remontaient vers l’amont ce que les flottes de l’Atlantique débarquaient sur les quais Bordelais, pour en irriguer le haut pays.
Cette conférence répond à ces questions, à celles qui en dérivent. Pourquoi cette navigation? Qui la contrôlait? Comment s’exercait-elle? Avec quels bateaux? Qui les construisait? Que transportaient-ils? Et surtout qui étaient, comment vivaient ces gens de rivière?
Pour en venir à la question essentielle: pourquoi le temps de splendeur passa-t-il pour ne plus jamais revenir, malgré les travaux et les efforts de la monarchie de juillet?

Un journée particulière pour le Comité d'Histoire

Ce dimanche 20 octobre, le CHVP s'est rendu à Moissac pour une visite guidée du cloître et de l'abbatiale. Le monastère, haut lieu fidèle à la règle de St Benoît, fille de Cluny, possédait

le prieuré de Duravel au XIième siècle. Le village connut alors un fort développement                                                                             autour de l'église nouvellement bâtie et de son monastère, grâce aux pèlerinages consacrés à St Hilarion. . La magnificence du cloître de

De la vigne à ... l'histoire

Tout comme les grains de raisins composent une grappe, les vestiges contribuent à la restitution de l'histoire.

C'est ainsi qu'est née la cuvée  « grains d'histoire », sur le principe d'une longue et scrupuleuse recherche puisant dans les petites et ..... lire la suite ici

Sortie du Comité d'Histoire à Luzech.

  C'est sur l'oppidum de l'Impernal à Luzech que le CHVP avait rendez vous avec Christian Marin président de l'association « sur la route d'Uxellodunum » Malgré une météo menaçante, la visite du site s'est déroulé sur la totalité de sa surface, enrichie par les commentaires éclairés de notre hôte. L'emprise des constructions antiques révèle une position de grande ampleur, sérieusement fortifiée. La proximité de la voie romaine qui reliait Cahors (Divona), à Villeneuve sur Lot (Excisum), passant par Duravel (Diolindum), localise Luzech sur d'un axe majeur de communication. Uxellodunum, sujet de multiples controverses n'a pas reçu Luzech dans les décisions officielles, bien que plusieurs critères répondent aux écrits de « la Guerre des Gaules ». De nouvelles fouilles pourraient approfondir la connaissance de ce site.

Après la pause déjeuner « Chez Malique » à Douelle, les nouveaux locaux du musée Armand Viré nous ont ouvert leurs portes. Outre la magnifique collection d’ammonites, une des plus belles de France, dit-on, les vestiges archéologiques relevant des fouilles de l'oppidum ont confirmé l'importance et la nature des occupants. Une excellente journée d'échange entre passionnés, animés d'une commune volonté, protéger et partager les legs de l'histoire.

site d'orgueil G séraphins.PDF
PDF Fichier [3.5 MB]

La vitrine communale ouvre ses portes.

 

Depuis le 11 juillet dernier, les locaux de la vitrine communale accueillent les visiteurs. La fréquentation est encourageante avec plus de trois cent passages à ce jour. L'intérét que suscite cette exposition amène le comité d'histoire vers un développement de cet espace muséal. D'autres pièces de valeur archéologique viendront grossir l'inventaire. Avec le circuit historique et la proximité de l'église St Hilarion, ce lieu d'exposition constitue un pôle attractif favorisant l'accueil touristique du village. Pour les prochains mois, plusieurs ouvertures sont programmées, notamment les j       La suite ici

 

 

Une pièce maîtresse de la vitrine communale.

 

 

Gracieusement léguée à la mairie de Duravel par F. Barrié, cet unique vestige de mosaïque gallo-romaine, visible sur l’agglomération duravelloise, fait l'objet de toutes les attentions avant sa présentation au public. Sous les mains expertes de Mr Jean-Francois Garnier, responsable de l'atelier aquitain de restauration et d’études du patrimoine archéologique : A.A.R.E.P.A, la polychromie s'est à nouveau révélée, rappelant la magnificence des

Une illustre famille de Duravel a donné des héros dont Pierre Alexix Duclaux en est un fier exemple.

                       

BERTRUCAT D' ALBRET

 

        Cet ouvrage relatant les nombreuses " Chevauchées" de ce capitaine de " Routiers" hors pair, traitre à sa patrie, renseigne admirablement sur cette époque mouvementée.                                                                                         

  • Aux confins ouest du Lot, un village a vécu le plus spectaculaire épisode de son histoire.

                                                                             

            Duravel (Durviel dans les chroniques de Froissart ) alors place forte fidèle au roi de France, résista au siège tenu par les armées de Robert Knoles, aidé du chef de grandes compagnies Bertrucat d'Albret: au total deux mille hommes, renforcés ensuite par les troupes de Jean Chandos venues de Montauban, portant la puissance militaire à quatre mille combattants.                                                                                                                                                            Cette résistance exceptionnelle de cinq semaines, face à une solide armée bien équipée, s'explique par de providentielles conditions climatiques, pluies du mois de mars 1369, mais aussi grâce à la présence des grandes compagnies venues quelques mois plus tôt de Cahors dans le but de stopper les attaques Anglaises qui remonteraient la vallée du Lot pour soumettre les positions Francaises.                                                                                                      Les précautions stratégiques menées par le Duc d'Anjou avec la population locale, réduisant au maximum les possibilités de pillage par l'ennemi, la bravoure légendaire des habitants de la cité, furent des atouts majeurs à l'échec de l'agresseur. Malgré de nombreux assauts journaliers, les assiégeants levèrent le camp au bout de cinq semaines, abattus et dépités par cette cuisante défaite.

Il faudra attendre l'an 1455, pour que le roi Charles VII récompense l'allégeance à la couronne de France, la ville de Duravel, en lui octoyant les armoiries qu'elle arbore encore aujourd'hui.

 

Nicolas Savy, historien spécialiste du moyen age, nous éclaire sur cette passionnante épopée de Bertrucat d'Albret.

Fruit d'un scrupuleux travail de recherches, la lecture de cet ouvrage d'exception est a conseiller.

 

Le livre

            Colloque international « Routiers et mercenaires d'Aquitaine, d'Angleterre et d'ailleurs (v. 1340-1453) »
La guérilla anglo-gasconne dans le sud du royaume de France entre Garonne et Loire (1350-1390) par Nicolas Savy

          Sur la carte dite de Peutinger figurant , avec 200 000 km les principaux itinéraires routiers de l'empire romain au 1 ere siècle de notre ère, avant d'être complétée au IV siècle, on retrouve parmi 555 lieux le site de Diolindum à équidistance de Bibona (Cahors) et d' Excisum (Eysse/Villeuveuve-sur-Lot).

Si un certain nombre de ces mentions correspondent à des cités (Cahors, Agen, Rodez, Périgueux ,,,), la plus grande part doit être associée à des relais routiers dont certains ont donnés naissance à des bourgades secondaire (vici) correspondant à nos villages actuels.

 

Il s'agit de l'unique mention de ce site que divers éléments toponymiques, topographiques et archéologiques autorisent à rapprocher de la bourgade de Duravel, située aux confins du département du Lot, ce secteur étant partie intégrante du térritoire des Cadurques indépendants puis romanisés au sein de la province d'Aquitaine.

Sur le site , l'état des connaissances archéologiques repose sur des éléments architecturaux encore conservés en élévation, des découvertes fortuites de lapidaire , et un programme de prospections et de recherches archéologiques mené au début des années 1990.

En l'état actuel, même si des éléments disparates et d'origine incertaine peuvent être datés du début de l'Empire, les pavements mosaïqués correspondent à ceux d'une résidence luxueuse que l'on peut attribuer aux IV/Ve siècle .

 

Prospection Geophysique

Vendredi matin 30 octobre, le CHVP a eu le plaisir d'accueillir Gabriel Caraire du bureau d'études Archéo-GC, pour une démonstration de prospection magnétique sur une parcelle située dans le secteur de la  Bondomie sur la commune de Duravel.


Une quinzaine d'adhérents de l'association accompagnées de Mme Josefa Ruiz-Rubio, maire de la commune ainsi que de plusieurs élus Dominique Cerdan, Guy Quiquerel, Stéphanne Azémar, ont suivis avec intérêt la démonstration et les explications de l'archéo-physicien.


L'appareil mesure la variation du champ magnétique entre deux points espacés d'un mètre. Les structures détectables peuvent être des objets contenant du fer, mais aussi des murs, des fours ...


L'interpretation de cette expérience nous parviendra en janvier 2016.

Pour le site que nous envisageons d'étudier, Gabriel Caraire nous conseille plutôt un autre type d'appareil, le radar géologique, qui permettrait d'évaluer à quelle profondeur pourraient se trouver des vestiges éventuels.

Voici une petite vidéo récapitulative de la restauration des remparts de Duravel

Une briquetterie à Duravel au lieu dit « Girard »

 

   Connu pour être le site d'implantation de l'usine métallurgique, «  Girard » a vu s'installer sur ses rives une fabrique artisanale de briques réfractaires ainsi que de tuiles de couvertures. Un témoignage d'une descendante d'un employé de la fabrique, Mme Germaine Caminade 92ans

Lire la suite

Il ya 300 000 ans, des hominidés occupaient les bords du lot

 

De nombreux outils de taille ont été découverts sur la commune de Duravel à même le sol, souvent dans les sillons de labours.

Les prospections effectuées en octobre 1982 ont apporté :

Aux lieux dit La rive, La Gineste, Le Cuq, de l'outillage de taille datant du Néolithique

Aux lieux dit La Taillade, St Avit .....

 

Liire la suite ici

Le rôle de la taille au 17ième siècle

 

Archives couvrant Duravel et ses paroisses

 

Extrait relatant l'installation d'un médecin à Duravel et les conditions de son exercice.

 

Ce clin d'oeil de l'histoire n'est pas sans rappeler la nécessaire création d'un cabinet médical par la municipalité de Duravel en 2012 pour le maintient

la suite ici

Le rôle de la taille au 17ième siècle

 

Archives couvrant Duravel et ses paroisses

 

Extrait relatant l'installation d'un médecin à Duravel et les conditions de son exercice.

 

Ce clin d'oeil de l'histoire n'est pas sans rappeler la nécessaire création d'un cabinet médical par la municipalité de Duravel en 2012 pour le maintient

la suite ici

Bas relief de marbre

( III ième siècle )

 

« Relevé sur un coté par un cavet décoré d'oves, séparées par des pointes de flêches, le motif est un délicieux cep de vigne aux branches surchargées de feuilles et de raisins, parmis lesquels jouent des oiseaux. Le dessin au relief très accentué, est impeccable et l'exécution est d'une finesse incomparable. Les nervures des feuilles sont d'une précision frappante. Les grappes de raisins, avec leurs grains d'inégales grosseurs

suite ici