Ce 25 septembre dernier, le CHVP organisait une visite du musée de Vesunna à Périgueux. Guidés passionément pendant plus de deux heures , les intarissables commentaires ont enchantés le groupe, séduit par le volume et la diversité des vestiges présentés. Un parcours du parc Vesone a mis en évidence l'ampleur de ce site exceptionnel. Une date ultérieure sera proposée pour compléter .....

 

La suite ici Cadurques en territoire Petrucores

Bonjour à tous

 

      Le 5 novembre prochain, Nicolas Savy viendra nous exposer les épopées guerrières durant la guerre de cent ans. Le sujet relatera les "courses" qui se sont déroulées autour de Duravel et sur le territoire proche.   

    Cette conférence du plus grand intérêt pour la connaissance de cette période débutera à 16h00, dans la salle du conseil municipal.

 

.

Une colonne retrouvée !

 

Plusieurs siècles après son réemploi, ce fut de colonne tombait dans l'indifférence. Son aspect grisâtre pouvait l'assimiler à un vulgaire poteau en béton.                                                                Les archives possédées par le CHVP énonçaient un vestige en marbre issu d'une construction antique. Sur l'initiative de l'association et l'appui financier de la commune de Duravel, une opération de restauration à été réalisée.                                                                                                            Avec une infinie précaution, Mme Mairi Venables, restauratrice professionnelle d'objets d'arts, s'est attachée à un méticuleux nettoyage, puis la pose d'un film protecteur, dont elle garde le secret. Le vestige Gallo-Romain n'a subi aucune abrasion, pour respecter ce noble matériau qui vient des carrières Pyrénéennes. Cette belle pièce deux fois millénaire est toute excusée de ses rides qui lui conférent un profond respect. Le circuit historique de Duravel va désormais l'intégrer dans le nombre de ses stations dés le printemps prochain.                                                                              Le CHVP poursuit inlassablement sa volonté de préservation et de valorisation du patrimoine local, indéfectiblement soutenu par la municipalité de Duravel.

 

 

 

 

Colonne Gallo Romaine réutilisée sur un calvaire

 

Antérieurement placée à l'opposé de sa position actuelle, ce calvaire portant la date 1765, supporte une colonne polychrome provenant d'une construction antique dont on ne peux pas préciser la nature. Le marbre utilisé pour sa fabrication relève d'un goût affirmé pour le faste et l'évidente richesse des propriétaires d'alors. Le récent nettoyage et les opérations de conservation ont révélé des couleurs caractéristiques, permettant de situer avec une grande probabilité la carrière d'origine.

Il s'agirait de la vallée de l'Adour, la carrière de griotte de l'Espiadet dans la commune de Sainte Marie de Campan. L'acheminement du matériau était possible grâce à la présence de l'Adour, affluent de la Garonne. Les voies terrestres, largement développées par Auguste et Agrippa dés le 1er siècle de notre ère permettaient ensuite la livraison sur place.

Une étude sérieuse, publiée sur Persée nous renseigne plus précisément.

LES GRIOTTES :

« Calcaires du Dévonien, caractérisés par une grande variété de structures et de teintes, du vert au rouge, ces matériaux sont communément dénommés marbre de Campan ou cipollino mandolato.

D'est en ouest, au sud de la faille, ils affleurent en de très nombreux points des Pyrénées centrales, mais on peut distinguer principalement trois zones de production.

Dans la vallée de l'Adour, le gisement de l'Espiadet, commune de Sainte Marie-de-Campan, présente plusieurs types de

Voir la suite ici

 

 

 

 

Information au sujet du siège de Duravel

 

          Un fait important et daté apporte un éclairement nouveau sur le siège de Duravel en 1369. La chronique de Jean Froissart précise que l'opération d'encerclement de Duravel s'est déroulée sous d'importantes chutes de pluies  ayant contribué à son échec. De nombreux textes la situe en fin d'été et début d'automne. Les capitaines de grandes compagnies qui avaient quittés Cahors pour se réfugier à Duravel, plus facilement défendable, furent pour certains, condamnés à mort par louis duc d'Anjou, pour conspiration et exécutés le 11mai 1369.

Amanieu de Lortige et deux autres ( Noli Pavalhon et Guyonnet de Pau) décapités et écartelés

Le Petit Meschin et Perrin de Savoie, noyés dans la Garonne à Toulouse. ( voir texte d'archive en encadré )

Le siège de Duravel, s'est déroulé antérieurement à l'exécution des capitaines présents dans les murs de la forteresse d'alors. Le récent ouvrage de Nicolas Savy, place l'attaque anglaise au début du mois de mars, respectant la chronologie de cette action de guerre.

Une illustre famille de Duravel a donné des héros dont Pierre Alexix Duclaux en est un fier exemple.

Les Projets du CHVP

Le « Comité d'Histoire », malgré sa modestie, poursuit sa dynamique entreprenante, efficacement soutenu par la municipalité de Duravel. Parmi ses « chantiers » de sauvegarde, le Cabestan, unique sur le cours du Lot, nécessite un toilettage pour finaliser le premier débroussaillage effectué l'an passé. Une journée sera proposée ce printemps. Toute personne sensible à cette opération de préservation du patrimoine sera la bienvenue. Prendre contact …......

Invisible mais efficace, la prospection géophysique !

Suite à une démonstration fructueuse, ce procédé de haute technicité à révélé des substructions intéressantes sur une zone sensible de la commune de Duravel. Encouragé par ce résultat, le CHVP soutenu par la municipalité, entreprend une investigation plus élargie sur différentes parcelles cadastrales de la commune.

Une commission voies antiques

Nombre de textes laissés par les historiens mentionnent le croisement de deux voies romaines à proximité du bourg de Duravel, cité comme ...

 

 Lire la suite ici

.

Le progrès au service de la recherche

.

    Dés le premier siècle de notre ère, Duravel servit de station militaire. Sur ce point essentiel, malgré l’absence de vestiges probants, les historiens s’accordent à cette hypothèse.

La " pax romana » qui succéda aux sanglantes conquêtes fut une période constructive, durant laquelle l’occupation des campagnes se densifia. Cet effort d’assimilation des populations rurales se traduisit peu à peu par la création de « vicus » que l’on pourrait comparer à une bourgade.

Les éléments constitutifs de ces petites agglomérations pouvaient regrouper alors, domaines d’exploitation agricole, une activité artisanale, un carrefour routier, un sanctuaire. Mais aussi, pour les plus nantis, à l’instar du modèle de la ville de Rome ; forum, thermes, théâtre, temple, adaptés à la densité démographique. Certaines de ces

 

 Lire la suite ici

 

                       

BERTRUCAT D' ALBRET

 

        Cet ouvrage relatant les nombreuses " Chevauchées" de ce capitaine de " Routiers" hors pair, traitre à sa patrie, renseigne admirablement sur cette époque mouvementée.                                                                                         

  • Aux confins ouest du Lot, un village a vécu le plus spectaculaire épisode de son histoire.

                                                                             

            Duravel (Durviel dans les chroniques de Froissart ) alors place forte fidèle au roi de France, résista au siège tenu par les armées de Robert Knoles, aidé du chef de grandes compagnies Bertrucat d'Albret: au total deux mille hommes, renforcés ensuite par les troupes de Jean Chandos venues de Montauban, portant la puissance militaire à quatre mille combattants.                                                                                                                                                            Cette résistance exceptionnelle de cinq semaines, face à une solide armée bien équipée, s'explique par de providentielles conditions climatiques, pluies du mois de mars 1369, mais aussi grâce à la présence des grandes compagnies venues quelques mois plus tôt de Cahors dans le but de stopper les attaques Anglaises qui remonteraient la vallée du Lot pour soumettre les positions Francaises.                                                                                                      Les précautions stratégiques menées par le Duc d'Anjou avec la population locale, réduisant au maximum les possibilités de pillage par l'ennemi, la bravoure légendaire des habitants de la cité, furent des atouts majeurs à l'échec de l'agresseur. Malgré de nombreux assauts journaliers, les assiégeants levèrent le camp au bout de cinq semaines, abattus et dépités par cette cuisante défaite.

Il faudra attendre l'an 1455, pour que le roi Charles VII récompense l'allégeance à la couronne de France, la ville de Duravel, en lui octoyant les armoiries qu'elle arbore encore aujourd'hui.

 

Nicolas Savy, historien spécialiste du moyen age, nous éclaire sur cette passionnante épopée de Bertrucat d'Albret.

Fruit d'un scrupuleux travail de recherches, la lecture de cet ouvrage d'exception est a conseiller.

 

Le livre

            Colloque international « Routiers et mercenaires d'Aquitaine, d'Angleterre et d'ailleurs (v. 1340-1453) »
La guérilla anglo-gasconne dans le sud du royaume de France entre Garonne et Loire (1350-1390) par Nicolas Savy

          Sur la carte dite de Peutinger figurant , avec 200 000 km les principaux itinéraires routiers de l'empire romain au 1 ere siècle de notre ère, avant d'être complétée au IV siècle, on retrouve parmi 555 lieux le site de Diolindum à équidistance de Bibona (Cahors) et d' Excisum (Eysse/Villeuveuve-sur-Lot).

Si un certain nombre de ces mentions correspondent à des cités (Cahors, Agen, Rodez, Périgueux ,,,), la plus grande part doit être associée à des relais routiers dont certains ont donnés naissance à des bourgades secondaire (vici) correspondant à nos villages actuels.

 

Il s'agit de l'unique mention de ce site que divers éléments toponymiques, topographiques et archéologiques autorisent à rapprocher de la bourgade de Duravel, située aux confins du département du Lot, ce secteur étant partie intégrante du térritoire des Cadurques indépendants puis romanisés au sein de la province d'Aquitaine.

Sur le site , l'état des connaissances archéologiques repose sur des éléments architecturaux encore conservés en élévation, des découvertes fortuites de lapidaire , et un programme de prospections et de recherches archéologiques mené au début des années 1990.

En l'état actuel, même si des éléments disparates et d'origine incertaine peuvent être datés du début de l'Empire, les pavements mosaïqués correspondent à ceux d'une résidence luxueuse que l'on peut attribuer aux IV/Ve siècle .

 

Prospection Geophysique

Vendredi matin 30 octobre, le CHVP a eu le plaisir d'accueillir Gabriel Caraire du bureau d'études Archéo-GC, pour une démonstration de prospection magnétique sur une parcelle située dans le secteur de la  Bondomie sur la commune de Duravel.


Une quinzaine d'adhérents de l'association accompagnées de Mme Josefa Ruiz-Rubio, maire de la commune ainsi que de plusieurs élus Dominique Cerdan, Guy Quiquerel, Stéphanne Azémar, ont suivis avec intérêt la démonstration et les explications de l'archéo-physicien.


L'appareil mesure la variation du champ magnétique entre deux points espacés d'un mètre. Les structures détectables peuvent être des objets contenant du fer, mais aussi des murs, des fours ...


L'interpretation de cette expérience nous parviendra en janvier 2016.

Pour le site que nous envisageons d'étudier, Gabriel Caraire nous conseille plutôt un autre type d'appareil, le radar géologique, qui permettrait d'évaluer à quelle profondeur pourraient se trouver des vestiges éventuels.

Voici une petite vidéo récapitulative de la restauration des remparts de Duravel

Des pavés de mosaïques sous Duravel

 

Elles forment les documents les plus spectaculaires, d'autant que les relevés ou vestiges parvenus jusqu'à nous ne sont pas les seuls à avoir été repérés. En effet, la mémoire orale des habitants rappelle que des fragments ont été trouvés un peu partout dispersés. Des morceaux ont été ainsi fixés sur des murs, des marches d'escalier etc …ou ils n'ont pas résisté à l'épreuve du temps. De même, de-ci de-la, on peut ramasser des tesselles isolées ( avec parfois leur mortier de brique pilée rose) dans les jardins du village

Les trouvailles furent fortuites, lire la suite

Le chantier des remparts de Duravel cinq ans aprés !

 

La cinquième tranche de travaux de cristallisation des remparts qui s'est déroulée du 10 au 31 juillet dernier, cloture l'objectif souhaité, relever les murailles sur toute la partie nord des fortifications.

Cette dernière opération ne met pas un terme

 

Lire la suite

Une briquetterie à Duravel au lieu dit « Girard »

 

   Connu pour être le site d'implantation de l'usine métallurgique, «  Girard » a vu s'installer sur ses rives une fabrique artisanale de briques réfractaires ainsi que de tuiles de couvertures. Un témoignage d'une descendante d'un employé de la fabrique, Mme Germaine Caminade 92ans

Lire la suite

Il ya 300 000 ans, des hominidés occupaient les bords du lot

 

De nombreux outils de taille ont été découverts sur la commune de Duravel à même le sol, souvent dans les sillons de labours.

Les prospections effectuées en octobre 1982 ont apporté :

Aux lieux dit La rive, La Gineste, Le Cuq, de l'outillage de taille datant du Néolithique

Aux lieux dit La Taillade, St Avit .....

 

Liire la suite ici

Le rôle de la taille au 17ième siècle

 

Archives couvrant Duravel et ses paroisses

 

Extrait relatant l'installation d'un médecin à Duravel et les conditions de son exercice.

 

Ce clin d'oeil de l'histoire n'est pas sans rappeler la nécessaire création d'un cabinet médical par la municipalité de Duravel en 2012 pour le maintient

la suite ici

Le rôle de la taille au 17ième siècle

 

Archives couvrant Duravel et ses paroisses

 

Extrait relatant l'installation d'un médecin à Duravel et les conditions de son exercice.

 

Ce clin d'oeil de l'histoire n'est pas sans rappeler la nécessaire création d'un cabinet médical par la municipalité de Duravel en 2012 pour le maintient

la suite ici

Bas relief de marbre

( III ième siècle )

 

« Relevé sur un coté par un cavet décoré d'oves, séparées par des pointes de flêches, le motif est un délicieux cep de vigne aux branches surchargées de feuilles et de raisins, parmis lesquels jouent des oiseaux. Le dessin au relief très accentué, est impeccable et l'exécution est d'une finesse incomparable. Les nervures des feuilles sont d'une précision frappante. Les grappes de raisins, avec leurs grains d'inégales grosseurs

suite ici

 

Le Mot du Président,

 

C'est au pied des remparts de Duravel que Jean Marrane nous a proposé la création d'un «  Comité d'Histoire ».

Un petit groupe s'est constitué grâce à la pugnacité de son fondateur. Une nouvelle dynamique pionnière en la matière, s'est créée. Fort de son opiniâtreté, le C.H.V.P a grandi en pour lire la suite cliquez ici

Le nouveau bureau

 

 

Président                                                                                Daniel Lafon

Vice-Présidente                                                                      Monique Alaperrine

Vice-Présidente                                                                      Anny Sautarel

Trésorier                                                                                 Jean Rubio

Sécretaire                                                                               Sally Gaucheron

Sécretaire adjoint; Responsable informatique                        Richard Pergay

 

Cette photo du bureau, prise après l'AG, montre tous les membres sauf Monique Alaperrine qui n'a pas pu assisté à la réunion.

 

Notre Président d'Honneur Jean Marrane y figure à gauche.

 

Compte rendu de

l'Assemblée Générale du 28 fèvrier 2015

 

 

Le Comité pour l’Histoire et la Valorisation du Patrimoine de Duravel et des vallées Olt-Thèze a tenu son assemblée générale le samedi 28 février 2015 dans la salle des conseils à la mairie de Duravel.

 

Après avoir adressé ses remerciements aux élus présents, aux Présidents des associations et aux adhérents, Daniel Lafon, Vice Président du CHVP a présenté le bilan d’une année bien remplie. Retraçant d’abord

l’évolution du chantier de réhabilitation des remparts de 2011 à 2014, à l’aide d’un magistral diaporama, il a évoqué tour à tour les actions concrètes de revalorisation du patrimoine (nettoyage du cabestan de Lacroze) et les sorties et rencontres culturelles proposées par le CHVP au cours de l’année écoulée : conférence de Lionel Gouésigoux sur les voies maritimes, le 11 janvier, visite de la villa de Séviac,

du musée et Domus d’Eauze en mai, visite de la plage aux Ptérosaures de Crayssac, le 7 septembre, rencontre de l’association Diane du Quercy pour un parcours historique de Duravel. Mentionnons enfin l’opération « Cuvée des Remparts » soutenue par Gérard et Majo Dega, viticulteurs à Duravel.

 

L’année 2015 s’annonce tout aussi prometteuse, avec au programme la cinquième saison de restauration des remparts (brèches du nord-ouest) du 10 au 31 juillet, toujours avec le concours de l’association Concordia. Le projet comprend aussi l’aménagement de l’accès Est aux remparts. Parmi les autres projets on retiendra la protection du cabestan de La Croze, la création de la signalétique d’un circuit historique du village, ainsi que des recherches sur la voie romaine d’Eysses à Cahors qui traversait notre Diolindum.

 

Les prochaines actions du Comité: une conférence sur la toponymie, par M. Rigouste le 4 avril à 15 heures, salle de la mairie ainsi qu’une sortie au musée Champollion de Figeac, le 19 avril,

 

Cette assemblée générale s’est clôturée par un hommage chaleureux rendu à Jean Marrane auteur de l’ouvrage « Duravel, 2000 ans d’histoire », fondateur et artisan majeur du Comité d’Histoire, a été reconnu citoyen d’honneur par la municipalité de Duravel, désormais Président d’Honneur de l’association.

 

Jean Marrane nommé citoyen d'honneur

 

Jean Marrane et son épouse Josette.
Jean Marrane et son épouse Josette.

Ce premier week-end de juillet a été l'occasion de distinguer un doyen président du Comité pour l'Histoire (CHVP), en l'occurrence Jean Marrane mais aussi d'y associer son épouse Josette qui par son dévouement lui a permis de pouvoir faire toutes les recherches nécessaires afin d'écrire et finaliser ses livres. Il a été à l'initiative de la création du Comité qui regroupe une cinquantaine d'adhérents. Il y tient un rôle prépondérant de par ses connaissances en histoire et pousse le Comité à promouvoir et approfondir la connaissance historique de Duravel et des alentours. À ce titre, il a été nommé citoyen d'honneur.